17 mai 2016

Emballages alimentaires : de nouveaux développements répondent aux tendances

Emballages alimentaires

En matière d’emballage, mieux vaut rester à l’affût car les nouveautés affluent. J’ai donc joué pour vous les vigies en m’immergeant dans le dernier numéro de VigiPack, la lettre de veille de Package in Bourgogne Franche-Comté. Qu’en ressort-il ? Trois courants principaux qui s’inscrivent dans les tendances du moment : l’écoconception, l’optimisation de la durée de vie des produits et la praticité. Envie d’en savoir plus et d’en tirer des idées d’application ? Plongeons ensemble dans le grand bain de l’innovation « emballages »…

Tendance n°1 : les emballages éco-conçus

Vive le bois

On s’en doutait. C’est confirmé. Des études récentes menées par le consortium EMABOIS (composé de plusieurs centres de recherches français) et l’Université Autonomie de Barcelone prouvent l’innocuité microbiologique et chimique des surfaces bois lorsqu’elles se trouvent en contact avec des aliments frais (fruits, légumes, poissons, produits laitiers). Certaines essences de bois engendrent même un effet antimicrobien plus élevé et sont particulièrement recommandées pour remplacer les contenants en plastique. Il s’agit de l’épicéa, du pin et du peuplier. Source : www.fcba.fr

Vive le bois, suite

Imaginez un conditionnement en bois… mais flexible. C’est ce que promet Gone4Good, un nouvel emballage pour Quinoa réalisé à base de pulpe de bois de bouleau et d’eucalyptus, ainsi que de maïs (sans OGM). Contrairement aux sachets flexibles classiques, celui-ci s’avère entièrement compostable (dégradation naturelle en 12 semaines environ), et ne laisse aucun résidu. Les encres utilisées sont non toxiques, cela va sans dire. Source : www.packagingstrategies.com

Une boîte à œufs 100% recyclable

50% de fibres de gazon et 50% de papier, voilà le secret de conception de la nouvelle boîte à œufs commercialisée par les supermarchés anglais Waitrose. Une combinaison qui permet à l’enseigne d’afficher une baisse de consommation d’eau de 60% et une réduction des rejets de CO2 de 10%. De quoi économiser 77 tonnes de bois et papier recyclé par an. Naturellement, la protection promise par ce contenant est la même que celle des boîtes traditionnelles. Prochaine étape pour le fabriquant : faire passer le pourcentage d’herbe à… 100%. Source : www.dailymail.co.uk 

Tendance n°2 : distribution et stockage optimisés

Un coussin qui prolonge la durée de conservation des fruits

Dri-Fresh ABV, la dernière innovation de la société Sirane mérite notre attention. Ce coussin absorbant, placé sous les fruits, provoque l’activation des défenses naturelles des fruits grâce à la présence en son sein de bio-flavonoïdes naturels (antioxydants et antimicrobiens) et d’acides organiques (citrique et ascorbique). Résultat : la durée de conservation des baies, tomates, abricots, kiwis, nectarines ou raisins fraichement cueillis s’en trouve allongée de plusieurs jours. Ça ne vaut pas les 20 jours de conservation obtenus grâce à l’innovation de la PME française Janny MT à destination des professionnels des fruits et légumes (en apprendre plus ici), mais ce coussin promet de belles applications aux seins des foyers des consommateurs eux-mêmes, permettant de réduire leur gaspillage. Sans compter que bientôt, viande, poisson et volaille pourront également bénéficier de cette technologie. Source : www.aipia.info

Un sac réfrigérant à haut potentiel

Ifoodbag ouvre des belles perspectives en termes de livraison pour les commerces de produits alimentaires en ligne. Sa promesse : ce sac de transport résiste à l’humidité et garantit une réfrigération et une congélation jusqu’à 24 heures ! Autres atouts, selon son fabriquant suédois : il est réutilisable, peu encombrant car repliable sur lui-même, bon marché et présente une faible empreinte carbone. Cette petite merveille est composée d’un nouveau matériau composite (à base de papier) à haute résistance thermique et d’une fermeture à glissière scellée au corps du sac par une colle imperméable. Nul doute qu’il intéressera les acteurs du Food & Tech inspirés par le e-commerce, comme KitchenTrotter, l’un des lauréats de notre concours E-Food 2016. Source : ifoodbag.se

Tendance n°3 : la praticité

Facile à ouvrir, facile à refermer et… avec témoin

Safe Pinch est une barquette réutilisable on-ne-peut-plus pratique pour la conservation des aliments à température ambiante (noix, fruits secs, bonbons) ou au réfrigérateur (salades, fruits frais coupés, sandwiches). La praticité, c’est d’ailleurs sa promesse. A l’ouverture, intuitive et aisée grâce à une languette facile à saisir, la charnière se rompt. L’espace ainsi laissé entre les deux bords permet au consommateur ou au commerçant de constater si le produit a déjà été ouvert. Avec ce système, plus de bords saillants ou tranchants provoqués par l’arrachage de la bande ou de l’onglet d’ouverture, et une visibilité simplifiée sur le contenu. Une innovation qui nous semble particulièrement pertinente pour la cible Senior, dont nous avions identifié des besoins spécifiques en terme d’emballages dans cet article. L’objet est conçu en polytéréphtalate d’éthylène recyclé et recyclable. Source : www.perishablenews.com

0 commentaires

Partagez votre opinion

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS