13 juin 2017

Les réglementations dans l’agroalimentaire : en faire une force pour innover

Normes agroalimentaires : se distinguer en innovant

Protection des consommateurs, garantie de sécurité des aliments, sécurisation de la concurrence entre acteurs, transparence de la production et traçabilité, etc. : les normes sont indispensables au secteur agroalimentaire. D’autant plus dans un contexte de foodbashing où retrouver la confiance des consommateurs passe par l’assurance d’innocuité de leur alimentation (lire également notre article ici).

Dispositifs complexes, multiplication des référentiels et des couches administratives… Les normes, aussi nécessaires qu’elles sont, paraissent pourtant lourdes et contraignantes pour les professionnels. Elles sont parfois vécues comme un frein à leur capacité à innover. Et si vous transformiez ce frein en force ? C’est ce qu’a fait Novolyze, une start-up experte en sécurité des aliments. Explications. 

La sécurité des aliments : un contexte et des réglementations

Les peurs liées à l’alimentation ont toujours existé : peur de manquer de nourriture, peur de s’intoxiquer, jusqu’à aujourd’hui la peur de l’excès et de la surabondance (source : CNA). En France et dans la plupart des pays occidentaux, la peur de manquer de nourriture n’est plus significative dans l’esprit de la population. En parallèle, dès le début du 20e siècle, la « modernité alimentaire » (ainsi dénommée par le sociologue Jocelyn Raude) a permis, grâce à la pasteurisation, aux réfrigérateurs, etc., de baisser de façon rapide les risques de toxi-infections alimentaires dans les pays occidentaux.

Ainsi, alors que l’on estime à 15 000 décès par an en lien avec l’alimentation dans les années 50, ce chiffre est descendu à 5 en 2015 (source : Santé Publique), notamment grâce à l’application de normes toujours plus strictes pour garantir l’innocuité des aliments et les contrôles sanitaires.

Pour autant, en 2016, seulement 8% des Français font confiance aux marques alimentaires (source : Harris Interractive – accéder ici). Cette différence entre « risque réel » et « risque perçu » est étudiée par certains spécialistes, comme le sociologue Jocelyn Raude (qui la nomme « tragédie du sens commun » dans « La perception des risques alimentaires : un paradoxe contemporain » – Catherine Esnouf, Jean Fiaramonti, Bruno Laurioux, L’Alimentation à découvert, Paris, CNRS Editions) ou Jean-Louis Lambert qui écrit que « c’était dans le système alimentaire le plus sécuritaire de toute l’histoire de l’humanité qu’il y avait de plus en plus de populations inquiètes » (Source : cité dans CEP, Analyse, n° 56).

Développer et garantir des normes fiables et sécurisantes se présente donc comme un outil indispensable à l’agroalimentaire : pour assurer la sécurité des aliments d’une part, et remplir ainsi sa mission de nourrir, et également pour regagner la confiance des consommateurs. 

Répondre au renforcement des réglementations

Novolyze (http://www.novolyze.com/fr/), se distingue dans l’innovation au service de la sécurité et de la qualité des aliments : cette start-up, fondée en 2012 et labellisée Jeune Entreprise Innovante, développe des solutions innovantes afin de répondre à des exigences réglementaires toujours plus strictes.

Alors que les plans de contrôle basés sur l’échantillonnage ne suffisent plus pour garantir l’innocuité des aliments (comme l’ont prouvé les scandales médiatisés ces dernières années), Novolyze offre à l’industrie agroalimentaire des solutions innovantes, visant à valider de manière périodique l’efficacité des procédés de décontamination.

Une démarche déjà prévue dans le cadre de la mise en place d’un plan HACCP (Hazard Analysis Critical Control Point) et dont le principe est de présenter des preuves scientifiques démontrant que le process de décontamination est bien efficace.  Plus récemment, la loi de modernisation de la sécurité des aliments (Food Safety Modernization Act) votée par le Président Obama aux Etats-Unis, impose aux entreprises agroalimentaires de valider l’efficacité de leurs « contrôles préventifs », incluant les procédés de décontamination des aliments.

La solution innovante de Novolyze passe par le développement de « germes modèles » : des germes secs et prêts à l’emploi, inoffensifs, qui miment le comportement de germes pathogènes. Du fait de leur innocuité, ces germes modèles sont utilisés directement en milieu industriel ou sur équipement pilote, en conditions réelles. Les germes modèles sont également utilisés pour évaluer l’efficacité de nouvelles technologies de décontamination. 

Se distinguer au niveau mondial

Pour Novolyze, si la demande en germes modèles vient aujourd’hui essentiellement des Etats-Unis, le potentiel de cette innovation est énorme : « nous sommes les premiers dans le monde à utiliser et à produire des germes modèles sous forme sèche et prête-à-l’emploi, rendant leur utilisation plus rapide et plus simple », précise Pierre-Olivier Béal, Business development manager chez Novolyze.

Pierre-Olivier note que le recours aux germes modèles est très complémentaire à d’autres solutions de validation, telle que la modélisation. Les principaux donneurs d’ordre – industriels de l’agro-alimentaire, prestataires de service (laboratoires), fournisseurs d’équipement de décontamination etc., reconnaissent la haute valeur ajoutée et l’innovation de cette technologie.

Lauréate de BPI France, Réseau Entreprendre, Génopole, et PS2A 2015, Novolyze a su profiter de l’amplification des réglementations pour innover : voir plus loin, ne pas se contenter de réagir, mais imaginer des solutions nouvelles, permet aux start-ups et PME innovantes de l’agroalimentaire de se distinguer au niveau national et international. Un exemple à suivre pour transformer le renforcement des réglementations en véritable force d’innovation. 

Pour aller plus loin

Si votre start-up s’intéresse également à élaborer des solutions innovantes au service de l’industrie agroalimentaire, postulez sans tarder à AcceleRise, le programme d’accélération foodtech opéré par Vitagora ! Rendez-vous ici pour remplir votre dossier de candidature en ligne… Attention : clôture imminente !

0 commentaires

Partagez votre opinion

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS