05 sept. 2017

La Corée du Sud : opportunités foodtech et bien-être au matin calme

Crédits photos : http://www.antiquealive.com

La Corée du Sud est la 11e puissance économique au monde avec un PIB de 1,38 milliards de dollars et plus de 50 millions d’habitants (source : FMI). Pays très ouvert à l’import-export, plus de 70% de ses produits alimentaires (transformés ou semi-transformés) sont des biens importés. Avec l’accord de libre-échange avec l’Union européenne, l’urbanisation (+83% d’urbains), et la croissance économique fulgurante de la Corée, les habitudes alimentaires coréennes se sont fortement occidentalisées. Deux marchés agroalimentaires y sont en plein boom : la foodtech, et l’alimentation santé-bien-être. En amont de notre mission partenariale sur le sujet (découvrir ici le programme), zoom sur ces deux opportunités.  

La FoodTech  

Important marqueur du comportement de consommation des Coréens : l’hyperconnectivité. Qui ne pense pas « Samsung » en pensant à la Corée du Sud ? La Corée est même leader mondial des connexions haut-débit, comptabilisant un taux de pénétration de la connectivité (internet, smartphone) proche de 90%, et 80% de la population familiarisée à l’e-commerce (source : https://www.export.gov/article?id=Korea-eCommerce). Si les commerces traditionnels se réduisent de plus en plus à une activité de repérage, l’e-commerce est en fort développement, atteignant jusqu’à 55,9 milliards de dollars en 2016 et dépassant ainsi le chiffre d’affaires réalisés par les hypermarchés nationaux (1er pays au monde pour la pénétration de l’e-commerce). Et dans le secteur, le mobile fait une percée remarquable : alors que le commerce en ligne a augmenté de 20% en 2016, l’e-commerce sur mobile a augmenté de plus de 41%.

Et l’alimentaire, dans tout ça ? Besoin accru de praticité alimentaire (moins de temps à consacrer aux courses et à la cuisine), forte influence des réseaux en ligne sur les choix de consommation, mobile hyper-présent : la FoodTech représente un fort potentiel de développement en Corée, à deux niveaux principalement.

  • L’influence de la communauté en ligne sur les choix de consommation. En effet, il est habituel (voire même systématique !) pour un Sud-Coréen de consulter les commentaires en ligne et les réseaux sociaux avant tout achat, même alimentaire. Kakao, le réseau social le plus populaire en Corée, est également un site d’e-commerce, une plateforme de paiement mobile, et permet d’envoyer directement des cadeaux à ses amis (en apprendre plus ici).
  • Les achats alimentaires en ligne, et notamment pour les biens étrangers. En 2016, l’alimentaire représentait 13% du commerce en ligne d’origine étrangère. Et globalement (e-commerce d’origine étrangère et e-commerce national), l’alimentaire en e-commerce a augmenté de 29,5% entre 2015 et 2016... Les produits alimentaires qui plaisent le plus ? La nourriture saine.

Alimentation santé et bien-être

En Corée du Sud, deux populations se côtoient et impactent le marché de l’alimentation santé bien-être, chacune à son niveau :

  • La population âgée, avec des attentes en alimentation spécifique
  • La population jeune, très attentive à son apparence, avec des attentes de cosméto-food et de bien-être par l’alimentation


Avec une proportion de personnes de plus de 65 ans qui atteindra 16% de la population en 2020, le vieillissement démographique en Corée du Sud est l’un des plus rapides au monde. Les produits alimentaires spécifiques aux personnes âgées ont le vent en poupe : selon le Ministère coréen de l’agriculture, de l’alimentation et des affaires rurales, le marché des produits alimentaires pour senior atteignait plus de 790 milliards de dollars en 2015. Parmi les produits phares estimés bénéfiques pour les consommateurs âgés, on trouve avant tous des produits traditionnels : le tofu, les produits traditionnels fermentés (comme le kimchi) et le ginseng. Un autre marché porteur dans le secteur de la Silver food : les « smart silver » évoqués ce matin par nos intervenants de la chambre de commerce et d’industrie franco-coréenne au Vitagora Café. Des seniors connectés et demandeurs de produits et de technologies adaptés à leurs besoins.

Pour les jeunes, il s’agit plutôt de consommer des produits « bien-être » permettant d’entretenir son apparence physique: rester mince, avoir une peau nacrée, des cheveux brillants, etc. Pour les femmes, mais aussi pour les hommes : la Corée est le n°1 mondial pour la consommation de produits de beauté et la chirurgie esthétique, comme nous l’ont précisé ce matin nos intervenants au Vitagora Café, mais également le pays au monde où les hommes dépensent le plus pour leur apparence ! Des opportunités réelles pour la « cosmetofood », tendance que nous avions identifiée dès 2012 (en savoir plus ici), et faisant la part belle aux compléments alimentaires, produits fonctionnels ou aux produits de dermo-nutrition à base d’antioxydants ou d’astaxanthin, un ingrédient issu des algues qui favoriserait le renouvellement du derme.

Pour aller plus loin

Et au croisement des deux ? De la cosmetofood à la foodtech, il n’y a qu’un pas entre selfies et consommateurs hyperconnectés ! En novembre, nous aurons la chance de pouvoir constater la réalité de ce marché, et d’échanger avec les acteurs locaux clés dans ces domaines : notre mission partenariale (13-17 novembre), organisée avec BusinessFrance, nous mènera à Séoul et Iksan. En apprendre plus sur le programme de notre mission ici. Et pour aller plus loin sur les opportunités de marché agroalimentaire en Corée du Sud, lire également l’Observatoire des Tendances #17 (réservé aux adhérents). Pour nos adhérents, vous retrouvez également bientôt le compte-rendu du Vitagora Café de ce matin sur votre Espace Innovation… gardez l’œil ouvert !

1 commentaires

Partagez votre opinion

satin

21 septembre 2017 à 01h16

Article très intéressant.j aurais aimé en savoir plus sur la restauration livree a domicile et notamment les restaurants virtuels. J espère que la mission permettra a Vitagora de nous éclairer a ce sujet dans un pays hyperconnecte

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS