13 févr. 2018

Sans gluten : démocratisation d’un marché de niche

 

 

 

Le sans-gluten, parce qu’il s’adresse à un nombre restreint de consommateurs, est un marché de niche. Et pourtant, il s’agit d’un marché de plus en plus visible. Derrière ce régime, deux explications : obligations de santé pour certains, effet de mode pour d’autres. Les motivations des consommateurs sont diverses, tout comme leurs attentes. Faites le point sur les opportunités de ce marché en pleine démocratisation (contenu extrait de l’Observatoire des Tendances n°19 – cliquer ici pour accéder à l’article complet).

 

Entre effet de mode et obligations de santé

Alors qu’environ 70% des produits agroalimentaires contiennent du gluten, déjà un Français sur trois aurait mangé un aliment formulé sans-gluten. Depuis près de 5 ans, ce marché toujours qualifié « de niche » fait de plus en plus d’adeptes. Actuellement, ce marché toucherait jusqu’à près de 12 millions de consommateurs réguliers en France (source : LSA). Deux facteurs principaux expliquent la croissance du marché du sans-gluten :

 

  • Pour des raisons de santé : selon LSA, on trouverait parmi les consommateurs réguliers de produits sans-gluten en France environ 600 000 intolérants au gluten (soit 1% de la population française). Un chiffre qui pourrait augmenter fortement, car l’AFDIAG (association française des intolérants au gluten), estime que seuls 20% des Français intolérants seraient diagnostiqués. Plus d’infos à lire dans l’Observatoire des Tendances n°19 (exclusivité adhérents)
  • Effet de mode : Selon un sondage Toluna QuickSurveys pour LSA réalisé en octobre 2017, 8,9% des Français affirment que le sans-gluten est la solution à la question « que faut-il manger pour se nourrir sainement ? ». Ainsi, parmi les 12 millions de consommateurs français réguliers, on trouverait également 4 millions de « suiveurs de mode ».

Cet effet de mode n’est pas qu’une spécialité française : aux Etats-Unis, 27% des consommateurs américains de produits sans-gluten le seraient dans un objectif de perte de poids (source : Mintel 2013). Un chiffre qui traduit une confusion dans l’esprit des consommateurs entre ce qui représente un impératif de santé pour certains et une alimentation bien-être voire même minceur. 

 

Segments prometteurs

 

Que les motivations soient scientifiquement justifiées ou non, le sans-gluten se trouve de plus en plus fréquemment dans les paniers des consommateurs. Quels sont les segments les plus prometteurs ? Une sélection de notre tour d’horizon (à retrouver au complet dans l’Observatoire des Tendances n°19 – exclusivité adhérents).

 

  • Le petit-déjeuner : sans surprise, ce segment représente un fort potentiel de développement puisque les produits traditionnels du petit-déjeuner contiennent habituellement du gluten (pain, biscottes, céréales…). En conséquence, en 2015, le marché des produits sans-gluten pour petit-déjeuner a augmenté de 123,4% en valeur, pour atteindre un chiffre d’affaires de 4,7 millions d’euros (source : LSA). Avec une forte hausse pour la panification préemballée.
  • Pâtes alimentaires : pour remplacer ces aliments « interdits » aux intolérants au gluten mais pourtant au cœur du repas des Français, les marques ont développé plusieurs alternatives. En 2015, le segment épicerie sans gluten (au rayon diététique) a pesé 52 millions d’euros, soit une hausse de 55% sur l’année (LSA). Un marché également en forte croissance en Italie, véritable pays des pâtes.
  • Snacking et fast-food : plus éloigné du cœur du repas, ce segment de marché représente un fort potentiel de développement au croisement de deux tendances – le grignotage et le sans-gluten. Ainsi, sur le segment des produits apéritifs, si le sans-gluten ne représente que 0,2%, ce chiffre a priori bas camoufle une hausse spectaculaire en valeur de +558% sur l’année 2015 pour un chiffre d’affaires de 1,4 millions d’euros (LSA).

 

Pour aller plus loin

Quels conseils suivre pour développer des gammes sans-gluten ? Lisibilité des produits, choix du rayon, segments à favoriser, typologie des consommateurs… Retrouvez notre article complet dans l’Observatoire des Tendances n°19 sur ce lien (exclusivité adhérents).

0 commentaires

Partagez votre opinion

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS