01 oct. 2019

Emballages : les solutions durables au cœur de l’innovation

 

S’il y a un sujet lié à l’industrie qui a dominé dans les médias depuis le printemps, c’est celui des emballages et du plastique. Et pour une bonne raison - la part de plastique dans les emballages agroalimentaires s’élève à 98% ! Et il paraît que les consommateurs se positionnent en tant que moteur du changement. Ces derniers se déclarent prêts à changer leurs habitudes en matière d’emballages (73% des répondants selon un sondage Nielsen). Selon une enquête agro-media, la part de consommateurs se disant prêts à recourir aux emballages compostables (considérer et traiter comme déchets organiques) s’élève à 79% des répondants ! Un constat qui amène les professionnels de l’IAA à innover pour proposer des solutions qui répondent aux problématiques environnementales actuelles.

 

Emballages biosourcés, solutions de recyclages, compostage…  Comment répondre à leurs attentes ? Un éclairage et des exemples d’innovation, issus du bulletin VigiPack n°24 pour vous inspirer.

Matériaux

Fin de l’emballage plastique pour les bâtonnets de glace

Les glaces sont maintenant rangées dans un emballage en carton recyclable. Chaque bâtonnet dispose de son compartiment et l’emballage plastique n’est donc plus nécessaire. Ce nouvel emballage contient moins de 5% de plastique (carton revêtu d’une couche de polyéthylène).

 

Les caractéristiques gustatives sont préservées tout en assurant la bonne conservation de la glace. Afin de s’assurer que ce format réponde aux attentes des consommateurs, Unilever ne propose ce nouvel emballage qu’en quantité limitée.

Par ce procédé d’emballage, la société a pour ambition de réduire son utilisation de plastique et les déchets liés.

 

Source : Packaging Insights 

 

Le recyclage de film en polypropylène

La société Mondi a mis au point un film en polypropylène pour des emballages sous atmosphère modifiée ou sous vide. Ce film permet de réduire de 23% l’empreinte carbone des emballages l’utilisant (comparé à des emballages similaires existants).

 

Résistante à l’oxygène, à l’humidité ainsi qu’à la perforation, sa couche interne assure les propriétés barrières nécessaires. Mondi relève également le caractère hermétique du film.

 

Source : Packaging Europe

Emballage en papier biosourcé et recyclable pour des barres de céréales et fruits 

Après 12 mois de mise au point, Nestlé présente son nouvel emballage pour ses barres de céréales et fruits. Celui-ci est en papier adapté aux lignes d’ensacheuses à grande vitesse (prévues pour manipuler du plastique) et permet de garantir la qualité et la fraîcheur du produit. De nombreux tests ont permis de s’assurer de la protection des barres (grâce à un revêtement aqueux qui enduit le papier).

 

Source : Nestle

Cartonnage composite pour emballer les aliments frais 

Le travail conjoint des sociétés LEIPA Georg Leinfelder GmbH, Koehler Paper Group et Multivac a permis de mettre au point un emballage (cartonnage composite) composé à 90% de matériaux recyclables. Cette barquette répond aux attentes en matière de rigidité et de barrières. Le consommateur peut facilement séparer le film plastique du cartonnage pour recycler ce dernier.

 

Il est adapté pour la production d’emballage sous vide grâce à sa capacité à être manipulé par une machine de thermoformage et offre la possibilité aux marques de se distinguer grâce à l’impression.

 

Source : Leipa.com 

Un emballage de glace individuel sans plastique et compostable 

Lickalix a mis au point un emballage qui se décompose en 12 semaines dans une poubelle de déchets alimentaires ou dans un compost. A base de matériaux végétaux et notamment de cellulose, il se décompose également dans l’océan.

Cet emballage favorise le développement d’emballage recyclable et est approuvé par l’association A Plastic Planet.

 

Source : Packaging Europe 

Recherche et développement

Un film compostable pour l’emballage alimentaire

Waitrose et Cuantec testent un nouveau film sur différents aliments pour une prochaine mise sur le marché. Ce film flexible, transparent et compostable (à domicile ou en milieu industriel) dispose de propriétés antimicrobiennes.

 

Conçu à base de carapaces de langoustines grâce à un processus de fermentation biologique qui permet d’extraire la chitine de la carapace, l’objectif de ce film est de réduire l’utilisation de plastique et d’éviter la mise en décharge de sous-produits

 

Source : aipia.info 

Un film mono-matériau recyclable

Conçu grâce à la technologie développée par Innovia, ce film présente des qualités identiques à un film multicouche. Il est fabriqué à partir de différents polymères mélangés en une seule extrusion et est recyclable.

 

Des tests sont en cours pour évaluer la durée de conservation de différents aliments emballés avec ce film. Pour l’heure, ce film dispose déjà de caractéristiques essentielles pour l’emballage alimentaire et la recyclabilité : sans chlore, barrière aux arômes, aux huiles minérales et à l’oxygène et transparent.

Usinable et imprimable : le film Propafilm Strata SL est destiné à l’emballage de différents produits allant des fruits secs au café et au thé.

 

Source : Packaging Insights 

Pour aller plus loin

Vous avez un projet d'éco-conception pour votre entreprise ? Participez à notre workshop éco-conception du 7 novembre. Plus d'informations ici.

Pour en savoir plus sur le sujet des innovations dans le secteur de l’emballage, contactez-moi eva.chance@vitagora.com

1 commentaires

Partagez votre opinion

satin

01 octobre 2019 à 10h08

un bon tour d'horizon. Il serait aussi intéressant de parler des solutions qui permettent de remettre au devant de la scène les solutions d'emballage réutilisable donc en réemploi. La société Solzero propose ce type de solution.

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS