16 juin 2020

Autonomie, réactivité : pourquoi l’intrapreneuriat ? L’exemple de Diana

Crédit photo : Unsplash

 

L’innovation agile n’est plus l’apanage des start-ups. Depuis quelques années, les grandes entreprises sont de plus en plus nombreuses à remettre en question leur processus d’innovation : hiérarchie, lourdeur administrative, délais rallongés… et à se laisser tenter par l’innovation agile (lire également ici notre article sur l’open innovation et l’agilité).

En tant que responsable du programme ToasterLAB, mon expérience et mes collaborations avec des grands groupes m’ont prouvé qu’elles ont tout à y gagner, à l’image du groupe Symrise.

Le groupe a relevé le défi de l’innovation agile. D’abord avec la création de l’incubateur Diana Nova, puis en faisant le pari de l’intrapreneuriat avec une équipe de collaborateurs dédiée au développement d’un projet innovant en rupture avec le business model du groupe.

Retour sur une expérience aussi riche qu’enthousiasmante avec Denis Guyonnet, porteur du projet « Flore » et directeur scientifique et innovation au sein de l’incubateur nutrition et santé Diana Nova de Symrise.

 

Incubateur, intrapreneuriat : quand un grand groupe se met à l’innovation agile

Pour dynamiser ses processus d’innovation, le segment Nutrition de Symrise a lancé son propre incubateur, Diana Nova, avec comme objectif principal : générer de l’innovation en interne ou en externe en collaborant avec des start-ups et des acteurs du monde de la recherche. Pour gagner en temps et en agilité, pour aller plus loin dans l’innovation de rupture, voire même pour repenser le business model, l’idée de l’intrapreneuriat pour développer un produit destiné à un marché BtoC a fait son chemin dans les esprits.

« Nous savions que nous maîtrisions l’approvisionnement en matières premières, mais comme notre marché est orienté BtoB, nous ne savions rien de la fin de la chaîne de valeur, des attentes de nos consommateurs », me confie Denis.

Une équipe se constitue alors autour de Denis pour travailler sur le développement d’une nouvelle marque de produits et compléments alimentaires (Flore) destinés au grand public. Une grande nouveauté pour cette entreprise habituée, jusqu’alors, au B2B ! R&D, marketing, communication, développement d’une application, financement… l’équipe, entourée par les compétences d’experts externes, s’implique totalement dans le projet et apprend à travailler autrement, avec agilité.


« Travailler en mode intrapreneur était nouveau pour nous, la façon de designer l’offre et la marque complètement différent de ce que nous connaissions », souligne Denis.

En plus de travailler sur un nouveau business model, il leur a également fallu mettre en œuvre de nouvelles méthodes, et se départir du schéma décisionnel habituel pour gagner en autonomie… et plus encore. « L’intrapreneuriat, avec ces procédures plus souples, nous a permis un gain de temps phénoménal. Par rapport à un projet classique nous avons été deux à trois plus vite », confirme-t-il.

La réactivité est une des clés de cette agilité : « Finis les mails, nous avons adopté des outils de communication collaboratifs comme Slack. Les prises de décision étaient instantanées ! » insiste Denis. « Nous avons lancé une campagne de financement participatif sur Ulule. Quotidiennement, nous passons au crible les retours des internautes. Si nous jugeons nécessaire d’apporter des modifications à notre campagne de communication, ces dernières sont exécutées dans la journée », illustre-t-il.

 

Les 5 conseils de Denis Guyonnet pour mener votre propre projet d’intrapreneuriat

#1 L’engagement total du porteur du projet

Un tel projet ne se déroule pas sans heurt. Comme je le constate souvent dans ma collaboration avec les start-ups accélérées par ToasterLAB, l’engagement total des porteurs du projet est essentiel à sa réussite. L’expérience de Denis rejoint mes impressions : « Quand on participe à un tel projet, il est vital de s’impliquer totalement, de croire en ce que l’on fait. Chacun doit apporter sa pierre à l’édifice, chacun a le devoir de partager ses idées et de rebondir sur celles des autres ».

#2 La confiance de votre hiérarchie

Obtenir la confiance de sa hiérarchie est aussi un facteur de réussite décisif m’explique Denis. « On ne nous signe pas un chèque en blanc pour développer le projet. Bien sûr, nous avons un budget à respecter et des reportings à faire, mais pour le reste nous avons bénéficié d’une grande autonomie. »

#3 S’ouvrir aux regards extérieurs

Il est aussi nécessaire de bien s’entourer et de s’ouvrir aux regards extérieurs pour être challenger. J’ai eu l’opportunité de collaborer avec Denis et son équipe en amont du projet pour leur apporter des outils méthodologiques, les confronter à leurs habitudes de travail et déterminer avec eux comment une démarche d’innovation agile pouvait s’intégrer au sein de leur environnement.

Une collaboration dont se rappelle Denis : « Claire nous a apporté des conseils et des outils précieux pour structurer notre démarche d’intrapreneuriat et repenser notre business model. Nous avons également bénéficié du réseau de Vitagora pour rencontrer des gens issus d’univers complètement différents du nôtre et pour nous nourrir de leur réflexion ».

#4 Travailler en autonomie relative

Pour les grands groupes qui voudraient se lancer dans l’intrapreneuriat, deux éléments sont à retenir d’après Denis. Le premier est qu’il faut mettre en place une structure qui soit déconnectée des modes de décision habituels avec un budget et des objectifs spécifiques. Il faut laisser la structure vivre et être force de proposition. « Cependant, il ne faut pas signer de chèque en blanc. Il faut être clair sur les missions à accomplir », tempère-t-il en second lieu.

#5 Attention au choix de la personne à la tête du projet !

Dernier élément à ne pas négliger, le choix de la personne à diriger cette structure. « Il faut quelqu’un d’ouvert d’esprit qui peut être le porte-voix du groupe. Il est toujours intéressant de choisir une personne qui a connu un échec car elle a su trouver les ressources pour rebondir et démontrer son agilité d’esprit », conclut Denis.

 

L’intrapreneuriat : une aventure à vivre

Si le premier objectif de la démarche d’intrapreneuriat de Diana est en passe d’être atteint (lancer un produit alimentaire sur le marché BtoC), un second l’est également : insuffler de l’agilité dans les habitudes de travail de l’ensemble du groupe.


Denis est enthousiaste : « A la genèse du projet, nous avons reçu quelques regards perplexes : ‘pourquoi changer une formule qui marche ?’. Très vite, l’ensemble des collaborateurs a été enthousiasmé par le projet. Maintenant, nous entrons dans une phase de partage d’expérience : nos collaborateurs sont friands de découvrir nos méthodes de travail et les outils utilisés ».

 

Pour aller plus loin

Pour en savoir plus sur l’accompagnement dédié aux grands groupes proposé par Vitagora, contactez-moi, Claire van Overstraeten, Program manager ToasterLAB : claire.vanoverstraeten@vitagora.com.

Pour recevoir directement par e-mail nos prochains articles, pensez à vous abonner : c’est gratuit ! (1 à 2 envois par semaine)

0 commentaires

Partagez votre opinion

LE COVID-19 : INFORMATION IMPORTANTE

Compte-tenu des dernières mesures prises par le gouvernement ce weekend, concernant la situation sanitaire liée à la propagation du virus COVID-19, toutes les réunions physiques, manifestations, et visites en entreprise sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, toute l’équipe Vitagora a adopté des mesures de télétravail et reste entièrement disponible pour répondre à vos questions et demandes liées aux services et projets proposés par Vitagora.

Une cellule de crise au sein de Vitagora liée à l’impact du COVID-19 sur l’activité de nos entreprises agroalimentaires régionales a été mise en place dès le vendredi 13 mars en lien avec l’ANIA et les autorités régionales.

Vous pouvez joindre cette cellule de crise pour toute demande relative à ce sujet au 06 72 39 66 96, Tom Vaudoux, ou par email, au elisabeth.lustrat@vitagora.com.

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS