07 avr. 2020

Co-construire avec le consommateur : la clé du succès de vos lancements de produit ?

 

Dans un marché agroalimentaire fortement concurrentiel où des milliers de nouveaux produits sont lancés chaque année en GMS, beaucoup ne passent pas la première année voire les six premiers mois. Comment alors minimiser le risque d’échec de votre produit ? Comment vous assurer qu’il rencontre son public ? La co-construction de produit est une des réponses.

 

La co-construction est une méthode de développement de produit qui implique la collaboration de tous les acteurs concernés par le processus d’élaboration de celui-ci et notamment le consommateur. Pourquoi vous intéresser à la co-construction de produit ? Quels avantages pour votre entreprise ?

 

Eclairages avec Adrien Dumitresco, co-fondateur de Scan Up et Bruno David, directeur de Symetris.

Renouer avec le consommateur

Ces dernières années, la confiance des français envers l’industrie agroalimentaire s’est érodée. D’après une étude du groupe Kantar TNS de janvier 2018, 70% des Français estiment que les entreprises ne sont pas respectueuses des consommateurs. Pour renouer avec ces derniers, de nombreuses entreprises, à l’instar de Fleury-Michon et sa campagne Venez vérifier, ont misé sur la transparence des approvisionnements, des conditions de production, et du développement des produits. C’est à ce dernier point que s’intéresse la co-construction de produit. Pour Bruno David de Symetris, spécialiste des études marketing basé à Dijon, il est vital pour les entreprises alimentaires « d’être à l’écoute de la société qui demande plus de transparence et de participation, il faut retrouver la confiance des consommateurs en les impliquant dans le développement des produits alimentaires ». Il ajoute : « Ce ne sont plus les industriels qui valident seuls la qualité d’un produit via leurs marques. Ce sont aussi l’entourage, les réseaux sociaux, les applications mobiles. »

 

Co-fondateur de Scan Up, Adrien Dumitresco, est un des acteurs facilitant l’accès des consommateurs, grâce à son appli mobile, aux informations nutritionnelles des produits alimentaires. Mais Scan Up mobilise également cette communauté de consommateurs avertis, utilisateurs de l’appli, au service du développement de produits. Adrien nous explique : « En mettant en relation industriels et consommateurs, l’application Scan Up leur permet de recréer du lien, de la proximité et à long terme de la confiance. Le consommateur d’aujourd’hui veut être partie prenante de son alimentation, le consomm’acteur est né. » Bruno et Adrien s’accordent pour dire qu’impliquer les consommateurs dans la création de produit répond à une attente forte de ces derniers.

Répondre aux attentes des consommateurs

Bio, ‘clean label’, végétarien, ‘made in France’, sans gluten, sans sucre ajouté, packaging recyclable, goût, prix... les attentes des consommateurs sont multiples. Comment dès lors déterminer ce qui déclenchera l’acte d’achat ? Comment s’assurer que votre produit répondra à une demande au-delà des résultats déclaratifs des sondages ?

 

Le succès du lait « C’est qui le patron - La marque du consommateur » est emblématique de la nouvelle relation entre les industriels et les consommateurs. Le principe est simple. Avant de lancer un produit, la marque propose aux consommateurs de voter pour définir leur produit idéal. Conditionnement, approvisionnement, packaging, rémunération des producteurs… tous les composants des produits sont soumis aux votes des consommateurs et c’est le résultat de ces votes qui est lancé dans les linéaires.

 

Pour Adrien, « la co-création de produit permet de tester le potentiel d’un produit auprès des consommateurs et d’identifier ce qui fonctionne et ce qui ne fonctionne pas dans le concept proposé ». Scan Up propose aux consommateurs de voter pour les caractéristiques de produits plus élaborés comme des sauces, des pizzas, des plats cuisinés, des desserts végétaux… « Pour chaque étude, nous soumettons à notre communauté de consommateurs une série de questions définies en collaboration avec l’industriel. »

Minimiser les risques d’échec

« La co-construction permet à l’entreprise de confronter son produit aux consommateurs et de détecter les points d’amélioration potentiels bien avant la mise en marché et ainsi de minimiser les risques d’échec. » explique Adrien.

 

Un constat que partage Bruno : « En impliquant les consommateurs en amont du process de développement, les entreprises se donnent toutes les chances de réussir. Elles peuvent ainsi revoir leur copie et proposer des produits plus en adéquation avec la demande du marché. Parfois, les industriels sont tellement concentrés sur le développement d’un produit qu’ils passent à côté de choses essentielles : un packaging peu pratique, un naming peu parlant ou un positionnement mal défini. Il suffit de quelques retours de consommateurs pour tout remettre en ordre. »

 

En collaborant dès l’amont avec le consommateur, l’entreprise gagne en agilité pour revoir son produit, lève des risques et peut prendre des décisions éclairées pour aller plus vite de l’idée à la conception. Un gain de temps et d’argent non négligeable.

Comment passer à la pratique ?

Il existe plusieurs méthodes de co-création de produit : enquête en ligne, test consommateurs, méthode d’observation en condition réelle… Toutes ses méthodes doivent être couplées avec une analyse fine des résultats.

Pour en savoir plus, participez à notre webinaire gratuit du 16 avril 2020, organisé avec Scan Up et Symetris. Au programme :

  • En savoir plus sur les avantages de la co-création de produits avec les consommateurs
  • Découvrir deux méthodologies de co-création et les accompagnements proposés par Vitagora
    • Réunion de consommateurs en ligne avec Symetris
    • Utilisation d'une application mobile avec Scan Up

Programme complet et inscription en ligne sur ce lien.

Pour recevoir directement par e-mail nos prochains articles, pensez à vous abonner : c’est gratuit ! (1 à 2 envois par semaine)

0 commentaires

Partagez votre opinion

LE COVID-19 : INFORMATION IMPORTANTE

Compte-tenu des dernières mesures prises par le gouvernement ce weekend, concernant la situation sanitaire liée à la propagation du virus COVID-19, toutes les réunions physiques, manifestations, et visites en entreprise sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, toute l’équipe Vitagora a adopté des mesures de télétravail et reste entièrement disponible pour répondre à vos questions et demandes liées aux services et projets proposés par Vitagora.

Une cellule de crise au sein de Vitagora liée à l’impact du COVID-19 sur l’activité de nos entreprises agroalimentaires régionales a été mise en place dès le vendredi 13 mars en lien avec l’ANIA et les autorités régionales.

Vous pouvez joindre cette cellule de crise pour toute demande relative à ce sujet au 06 72 39 66 96, Tom Vaudoux, ou par email, au elisabeth.lustrat@vitagora.com.

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS