29 juin 2020

PME, accélérez votre développement avec les financements européens

Financements européens. Crédits photo : Unsplash


Manque d’informations sur les financements disponibles, complexité du montage des dossiers, lourdeurs des procédures, délais d’attente… les raisons évoquées par les dirigeants de PME et TPE pour ne pas tenter l’aventure européennes sont nombreuses. Pourtant, mes collaborations avec des PME et TPE dans le cadre de montages de projets européens me prouvent que non seulement ces écueils sont surmontables, mais que les bénéfices retirés dépassent hautement les inconvénients.

 

Que ce soit pour des projets collaboratifs ou monopartenaires, pourquoi s’intéresser aux financements européens ? Quels bénéfices pour les PME ? Comment s’y préparer ? Eléments de réponse avec Bruno David, directeur de Symetris et Pierre-Alexandre Juan, chef de projet R&D chez Novolyze.

 

EIC Accélérateur : favoriser le développement des PME innovantes

Comme je l’avais évoqué dans un précédent article de blog (Innovation : profitez des opportunités offertes par l’Union Européenne), la Commission Européenne souhaite soutenir la croissance des PME innovantes à travers le dispositif de financement EIC Accélérateur.

Le programme doit permettre de financer le développement et la mise sur le marché par des PME de nouveaux produits, services et modèles commerciaux innovants. Les entreprises sélectionnées reçoivent un financement soit sous forme de subventions (jusqu'à 2,5M€) soit mixte (subvention jusqu'à 2,5M€ et intervention en capital jusqu'à 15M€). Au-delà de l’aspect financier, les PME peuvent profiter d’un coaching et d’un mentorat pour les accompagner dans leurs projets d’innovation. Contrairement aux projets H2020 qui nécessitent la constitution d’un consortium, les projets soutenus par l’EIC Accélérateur sont monopartenaires.

Une opportunité de financement non négligeable pour les PME, comme me l’a confirmé Pierre-Alexandre de Novolyze : « deux options de financement s’offraient à nous pour lancer le développement de notre projet FoodSafetyGuardian, labellisé par Vitagora : soit par une levée de fonds, soit par un financement européen. C’est cette dernière option que nous avons retenue ». Le projet de Novolyze a été financé à hauteur de 3 millions d’euros en subventions et en participation au capital. « Les fonds européens nous ont permis de consolider la croissance de notre entreprise et d’accélérer le développement du projet FoodsafetyGuardian qui a une importance stratégique pour notre entreprise. »

Accéder à de nouveaux marchés

Pour sa première incursion dans l’univers des projets européens, Symetris, institut d’études marketing, est membre du consortium du projet H2020 Glopack (dont Vitagora est stakeholder). « Nous n’avions pas d’expérience des projets européens lorsque nous avons été contactés pour devenir partenaire du projet Glopack. Après une première hésitation, nous avons vite accepté, gagnés par l’enthousiasme de participer à un projet ambitieux avec des acteurs industriels et scientifiques de premier plan », m’explique Bruno. Bien que financée à hauteur de 70%, la participation de la PME dijonnaise représente un investissement en temps et en ressources important, « mais qui nous ouvre des perspectives de développement intéressantes sur le long terme », souligne-t-il.

« Italie, Hongrie, Irlande, Allemagne, … notre implication dans le projet nous a permis d’accéder à de nouveaux terrains d’étude et d’acquérir rapidement des connaissances sur ces marchés, un atout à exploiter », me confie Bruno.

Identifier des partenaires et des signaux faibles 

Si les entreprises participent à des projets européens essentiellement pour l’aspect financier, j’insiste toujours auprès des entreprises que j’accompagne sur les opportunités de rencontrer des partenaires potentiels et sur l’importance de baigner dans l’écosystème de l’innovation. Un constat partagé par Pierre-Alexandre : « notre participation à un premier projet collaboratif H2020, MASTER, nous a permis non seulement de nous familiariser avec l’écosystème de l’innovation européenne, d’identifier des partenaires pour de futurs projets mais surtout de rester à l’écoute des sujets d’intérêt pour la communauté scientifique   et pour les industriels. Une veille importante dans notre secteur d’activité », explique Pierre-Alexandre.

Patience et rigueur : les clés de la réussite

Montage du dossier, comité de sélection, déroulé du projet, … de l’avis général, quand on se lance dans l’aventure européenne, il faut savoir être patient. « Il faut s’adapter au rythme de chaque partenaire, tout le monde doit avancer selon les phases successives du projet pour permettre de passer aux étapes suivantes », souligne Bruno.

Pierre-Alexandre pointe également les procédures administratives qui peuvent être lourdes, notamment pour les PME : « entre le montage du dossier, le suivi du budget et du planning et les reporting tout au long du projet, il faut être bien organisé et rigoureux pour répondre aux exigences de la Commission Européenne ».

De l’avis de mes deux interlocuteurs, leurs expériences respectives ont été plus que positives et ils sont prêts à retenter l’aventure européenne. Ils me livrent leurs conseils pour les PME désireuses de s’y risquer : pour Pierre Alexandre, il faut « anticiper au maximum les risques et définir au mieux son projet pour être réaliste dans l’estimation du budget et du temps alloués ». Un sentiment partagé par Bruno qui complète : « il faut également bien appréhender le contexte du projet et les enjeux de chaque partenaire pour atteindre les objectifs ».

 

Pour aller plus loin

Avec la fin du programme Horizon 2020 et l’arrivée d’Horizon Europe en Janvier 2021, les financements européens vont augmenter avec un budget de 94,1 milliards d’euros, et avec, plus d’opportunités pour les PME/TPE.

Si vous souhaitez vous lancer dans l’aventure européenne, contactez-moi : eugenie.cornu@vitagora.com. En tant que responsable des projets internationaux, je suis votre interlocutrice privilégiée pour vous accompagner dans le montage de votre projet.

Pour recevoir directement par e-mail nos prochains articles, pensez à vous abonner : c’est gratuit ! (1 à 2 envois par semaine)

 

0 commentaires

Partagez votre opinion

LE COVID-19 : INFORMATION IMPORTANTE

Compte-tenu des dernières mesures prises par le gouvernement ce weekend, concernant la situation sanitaire liée à la propagation du virus COVID-19, toutes les réunions physiques, manifestations, et visites en entreprise sont suspendues jusqu’à nouvel ordre.

Cependant, toute l’équipe Vitagora a adopté des mesures de télétravail et reste entièrement disponible pour répondre à vos questions et demandes liées aux services et projets proposés par Vitagora.

Une cellule de crise au sein de Vitagora liée à l’impact du COVID-19 sur l’activité de nos entreprises agroalimentaires régionales a été mise en place dès le vendredi 13 mars en lien avec l’ANIA et les autorités régionales.

Vous pouvez joindre cette cellule de crise pour toute demande relative à ce sujet au 06 72 39 66 96, Tom Vaudoux, ou par email, au elisabeth.lustrat@vitagora.com.

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS