07 avril 2016

Vitagora se penche sur les jeunes français et leur assiette

etude alimentation jeunes françaisUne étude exclusive réalisée par Sociovision pour le pôle de compétitivité agroalimentaire Vitagora est consacrée à l'alimentation des jeunes (les 15-30 ans).

Des « goinfres » vigilants respectueux de l'assiette de leurs parents

Bouleversement des valeurs, évolution rapide des modes de vie, généralisation de la technologie : la génération des moins de trente ans est de plus en plus présentée comme une génération de rupture. Cette rupture se retrouve-t-elle sur le plan alimentaire ? Assistons-nous à une mutation du rapport de la jeune génération à l'alimentation ? Et si oui, quid de ce pilier traditionnel de la culture française ? Telles sont les questions auxquelles cherche à répondre cette étude.

 

Pour ces analyses VITAGORA s'est appuyé sur les données collectées en 2015 à travers l'Observatoire des Français de Sociovision (un échantillon représentatif de 2000 Français âgés de 15 à 74 ans sur de très nombreuses dimensions) complétées par deux focus groupes auprès de jeunes indépendants financièrement, afin d'identifier des leviers, des freins et des réserves, dans l'optique de guider les entreprises de l'agroalimentaire dans leurs innovations ciblant cette population.

Être jeune en 2016 : une étape de vie alimentaire

PRIORITÉ AU PRATIQUE ET AU RAPIDITÉ

étude jeunes français alimentation rapide et pratiqueLes jeunes en 2016 vivent dans un monde de vitesse et de technologie. Leur alimentation quotidienne s'en ressent.

 

La première de leurs priorités en matière alimentaire est la rapidité : restauration rapide ou fast food,  repas livrés à domicile...

 

Le manque de temps incite également les jeunes Français à grignoter ou à sauter les repas plus souvent que le reste de la population : petit déjeuner simplifié à l'extrême, appréciation des distributeurs automatiques, prise fréquent de repas devant les écrans...

 

L'AGE DE LA GOINFRERIE

Les jeunes aiment « s'empiffrer ». C'est même ce qui les distingue le plus du reste de la population française. Ainsi 51% disent « se goinfrer de temps en temps » contre 37% seulement des Français. Ce comportement traduit non seulement la recherche de plaisir intense, mais également une moindre attention portée à sa santé. De fait, moins d'un jeune sur deux (47%) font attention à ne pas manger des produits trop sucrés, trop salés ou trop gras, contre 60% des Français.

 

L’INDÉPENDANCE FINANCIÈRE : UNE ETAPE-CLÉ

L'enquête montre que les jeunes n'ont pas le même comportement alimentaire selon qu'ils dépendent de leurs parents ou non. Une fois autonomes, les jeunes découvrent le prix des choses. L'alimentation devient de facto un poste important dans leur budget et ils l'estiment trop cher. 

 

Un autre réflexe s'installe au moment de l'indépendance : recours à Internet pour faire leurs courses alimentaires.

 

Un autre changement est à souligner. Quand les jeunes deviennent autonomes financièrement, leur regard sur les marques se modifie. Ils commencent à adopter un regard plus critique et deviennent donc plus ouverts aux propositions des marques distributeurs ou des produits sans marque.

Les jeunes continuent de suivre les règles alimentaires acquises dans leur famille 

Au-delà de ces comportements qui reflètent en grande partie leurs conditions de vie, l'un des résultats les plus frappants de l'étude de Sociovision pour Vitagora réside dans l'attachement des jeunes Français au modèle alimentaire que leur a transmis leur famille.

LES PLATS PRÉFÉRÉS DES JEUNES

jeunes français alimentation plats préférésL'alimentation reste un rituel fortement valorisé par les jeunes. La règle des trois repas par jour, un rituel typiquement français, est respectée. La cuisine demeure également une valeur forte auprès de la jeune génération. Face aux « alicaments », les jeunes Français se montrent aussi critiques que leurs parents. 

 

Sur ces différents aspects, il n'y a pas de différence entre les jeunes et les générations plus anciennes. Signe que les valeurs transmises par la famille et l'environnement social non seulement ne sont pas rejetées, mais font l'objet d'un véritable plébiscite. Si les jeunes favorisent dans leur alimentation quotidienne le pratique et le rapide, ils continuent de valoriser l'héritage alimentaire français.

Pour en savoir plus

Les modalités d'accès à l'étude "Les jeunes français et leur assiette"

 

Télécharger le dossier de presse.

Contact Presse :

Marthe Jewell, marthe.jewell@vitagora.com,

Tel.: +33 (0)3 80 78 97 92, Mob.: +33 (0)6 60 65 87 16

 

Vous souhaitez devenir membre de Vitagora ?


Nous contacter :

Juliette Loison

juliette.loison@vitagora.com

+33 3 80 78 97 91

Nous utilisons des cookies afin de mesurer l’audience de notre site et d'optimiser votre expérience utilisateur. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez la politique d’utilisation des cookies.

J'ACCEPTE EN SAVOIR PLUS